BD : Swallow me Whole

Les critiques BD
  • Nate Powell
  • Casterman ©

  • Ruth et Perry sont demi-soeur et demi-frère. En apparence, ce sont des adolescents américains comme les autres. Mais, tous deux développent de sérieux troubles de la personnalité. Ruth conserve secrètement des insectes qu\’elle range dans des bocaux. Elle attend qu\’ils donnent un sens à sa vie par leur ordonnancement sur ses étagères. Perry voit son crayon s\’animer comme un sorcier et lui dicter de dessiner jusqu\’à épuisement. Les deux enfants sont perturbés par le retour de leur grand-mère à la maison après un séjour à l\’hôpital. Quand la mère de Ruth l\’emmène voir une psychiatre, cette dernière décèle en elle des tendances schizophrènes…  Swallow me Whole tente de retracer le passage douloureux de l\’enfance à l\’âge adulte. Nate Powell s\’attarde particulièrement à Ruth, victime d\’un processus qui lui fait perdre le contact avec le réel. Ses visions intérieures finiront par transformer sa vie en cauchemar. Bien que moins atteint, Perry n\’échappe pas à cette tentative de fuite dans l\’imaginaire. Ce roman graphique a reçu de nombreux prix dont le Prix Will Eisner 2009. Il convient de dire que cet album est dérangeant. Les personnages mettent mal à l\’aise. Powell s\’attache à suivre le cheminement incertain de deux êtres complexes et complices. Mais, l\’histoire se dilue un peu trop. Les dialogues dans les phylactères sont minuscules et difficiles à lire. Seul le coup de théâtre final et le graphisme sauvent le roman. 

     

    Une semi-déception car le sujet paraîssait prometteur.

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire