BD : Tanatos T2 Le jour du Chaos

Les critiques BD
  • Delitte Jean-Yves et Convard Didier
  • Glénat ©

  • Dans la mythologie grecque, Thanatos est le dieu de la mort, porteur d’une haine destructrice envers l’humanité. A l’orée du XXième siècle, son fils spirituel, au nom étrangement semblable, semble pétri des mêmes noirs desseins. En effet, Tanâtos, sous l’identité d’un riche fabriquant d’armes, s’apprête à savourer sa victoire sur les hommes alors que la Première Guerre mondiale s’engage. Même Jean Jaurès, alors fervent défenseur de la paix, ne pourra gripper la mécanique de mort qui s’empare fatalement de la France. Tanâtos participe largement à l’entretien de l’humeur belliqueuse, en minant peu à peu la tribune politique à force de corruptions et d’assassinats. Malgré tout, l’enquête de Bernin et Victor progresse. Les deux détectives viennent de trouver à l’agence Fiat Lux le dossier des acolytes du cruel Tanâtos, Tue-la-Mort et Mort-en-Coin. L’étau se resserre, mais arriveront-ils à temps pour sauver la France du conflit mondial ?

    Avec cet épisode se clot le premier dyptique du cycle Tanâtos. Si le tome 1 montrait la perfection du plan de Tanâtos, « Le Jour du Chaos » révèle les premières failles dans l’esprit machiavélique du tyran aux milles visages. Tout d’abord, sa confiance absolue en ses deux gardes du corps attitrés. La capture de Tue-la-Mort lui fera prendre des risques inconsidérés pour le sortir des griffes de la police. Cette sortie au grand jour lui coutera presque l’ensemble de son plan. Dans ce deuxième épisode, Tanâtos apparaît moins invincible, presque humain. Poussé dans ses derniers retranchements, il devra faire marche arrière et improviser, ce dont il a horreur. Mais déjà, avec ou sans lui, sa mission est bel et bien accomplie : les canons grondent à la frontière. Tanâtos a seulement mis le feu aux poudres d’un brasier qui durera 4 longues années. « Le Jour du Chaos » montre que l’homme ne part jamais en guerre sans bonnes raisons, mais qu’une fois lancé dans la bataille, il oublie tout sens de la raison. Nul doute que Tanâtos demandera sa revanche, comme nous le montrera sans doute le prochain cycle.

    Acheter :

    Laisser un commentaire