BD : Tendre Banlieue T20 Les carnets de Laura

Les critiques BD
  • Tito
  • Casterman ©

  • Laura, 12 ans, s’inquiète pour son frère aîné, Hippolyte. Elle se confie dans son journal. En effet, le comportement de son frère a changé. Il ne parle plus à sa sœur, ne voit plus ses amis et s’est fait de nouveaux copains toujours prêts à faire la fête. Laura voudrait savoir ce qui se passe, mais l’ambiance familiale, plombée par les tensions et les non-dits, ne se prête guère aux échanges. Depuis des années, Tito nous raconte la vie des adolescents en banlieue, ces jeunes mal compris et mal aimés. Pas encore adultes, mais plus des enfants. Tito le fait avec finesse, tact et intelligence. A tel point, que ses albums sont captivants et pédagogiques à la fois. Ici, Tito s’intéresse à l’alcoolisme chez les ados. A travers ses carnets, Laura nous raconte sa souffrance. Le cœur de l’ouvrage, c’est le mal être d’Hippolyte et sa lente descente aux enfers. On ne sait pas bien pourquoi il boit. On ne comprend pas bien pourquoi il n’est pas soutenu, pas aidé psychologiquement. Ce qui aboutit au drame. Tito laisse au lecteur la liberté d’interpréter ses récits. Et, c’est la clé de son succès car les jeunes s’identifient aux personnages. Graphiquement, le trait pur, limpide de Tito participe au réalisme du scénario. Le dessin traduit des portraits à la fois complexes et psychologiquement fouillés. Une gageure.

    Un épisode assez dur qui donne à réfléchir et qui donne envie de relire la série…

    Acheter :

    Laisser un commentaire