BD : Washita T3 Labourot

Les critiques BD
  • Gauthier & Lerolle & Labourot
  • Dargaud ©

  • La tribu des Ani-Yunwiya, des indiens Cherokee, vit en harmonie avec la nature et les animaux. Mais voilà que les daims véhiculent une étrange maladie qui se manifeste par des taches noires sur leurs corps. Equani, le guerrier le plus valeureux, est chargé de trouver la source du mal. Il espère aussi découvrir dans sa quête la belle Washita dont il rêve toutes les nuits. Désormais, sous la protection d\’Awi-Usi, le dieu-cerf et de Yânû, le dieu-ours, Equani repart avec Cheeluh, la petite  fille qui connaît l\’emplacement de la tribu de Washita. Il est persuadé que c\’est là qu\’il trouvera le remède contre le mal noir… Le scénario de Séverine Gauthier est profondément original. Mêlant histoire d’amour et fantastique, l’intrigue, extrêmement bien documentée, met en scène des personnages qu’on trouve très vite attachants. Cet épisode est important parce que Equani rencontre enfin Washita et trouve le remède au mal noir. Mais, ses protecteurs se retournent contre lui. Le graphisme de Thomas Labourot s’inspire de l’art amérindien Haïda très stylisé et des cartoons. Comme le précédent, l\’album fait la part belle aux prises de vue cinématographiques et aux planches muettes de phylactères. Le trait rugueux, anguleux, cassé de Labourot fait ressortir la dureté et la violence du récit. Le découpage époustouflant souligne la beauté des décors.

     

    Un récit palpitant qui joue sur les mystères de la nature et une culture fascinante…

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire