BD : Zaya T1

Les critiques BD
  • Huang Jia Wei Morvan
  • Dargaud ©

  • Zaya a presque tout pour elle : deux filles craquantes, une sœur adorable, une somptueuse maison sur une des planètes résidentielles de la galaxie et la renommée pour ses sculptures holographiques. Mais Zaya revient de loin : de la Spirale. Même si elle est aujourd’hui officiellement retirée, elle sait qu’elle ne peut refuser l’ordre impérieux de l’organisation criminelle galactique, dont elle était une des tueuses les plus réputées. Vers quel danger court-elle ? Le scénariste Jean-David Morvan aime les nouvelles expériences. Il nous embarque ici dans un thriller futuriste plein de rebondissements. Tout est construit autour du personnage de Zaya. Un personnage tout de suite très attachant qui cache sous sa frêle apparence la dureté d’une tueuse. Pas question de contrat dans cet opus de présentation. Morvan plante le décor. Un tableau presque idyllique s’il n’y avait La Spirale, cette organisation qui utilisent des tueurs. Zaya ne peut que répondre à son appel où elle aura de gros ennuis. Une fois l’histoire mise en place, le lecteur se laisser transporter. Vers la fin de l’album, la mission commence. Anodine en apparence. Morvan sait distiller le mystère et le suspense. C’est une dessinatrice chinoise, Huang Jia Wei, que Morvan a choisi pour illustrer son histoire. Et, le résultat est magnifique. Elle fait prendre chair à l’héroïne en lui donnant des dehors de douceur qui nous la rende agréable à regarder. Les robots et les décors sont impressionnants.
    Un thriller de science-fiction palpitant dont l’héroïne fascine…

    Acheter :

    Laisser un commentaire