Black Op

Non classé
  • Desberg & Labiano
  • Dargaud ©

  • Juin 1945.
    Un jeune enfant, Floyd, attend le retour de son père parti en Europe combattre le Nazisme. Sa vie va subitement basculer avec l’arrivée d’officiers américains venus annoncer la mort de son père qui, selon la version officielle, est mort en héros, trahi par les communistes.
    Durant ce que l’on va nommer plus tard « la guerre froide », Floyd s’engagera à la C.I.A où il recevra la formation adéquate pour combattre le communisme et tous ses agents actifs de par le monde.
    Dans ce premier Opus nous apprenons à connaître Floyd dans ses déboires amoureux, dans ses fonctions au sein de la C.I.A, notamment dans une mission en Inde effectuée en 1965 avec en fond de toile une enquête sur une possible fraude électorale durant les présidentielles américaines de 2003 qui aurait eu la complicité de la mafia russe et la bénédiction de la C.I.A. Rien que cela !!!

    Avec Stephan Desberg aux commandes du scénario, il paraît évident que l’intrique ne peut être que de qualité. Toutes les bases de l’histoire sont installées en quelques pages pour laisser la place ouverte à toutes les intriques possibles.
    Hugues Labiano au dessin donne du relief et vie au scénario, et réussi superbement à redonner l’ambiance des années 60.
    Un duo de choc pour un Black Op.

    tous droits réservés Dargaud – Desberg & Labiano – © fevrier 2005

    ?>