Bouche d’ombre T1

Les critiques BD
  • Martinez Begon
  • Casterman ©

  • Lou, une adolescente, fait un rêve bizarre. Plus tard, elle rejoint ses amis pour un jogging. Sur le parcours, ils évoquent la soirée du samedi chez Boule qui a invité Marie-Rose, la cousine de Céline. Pendant la leçon de français, Lou lit un paragraphe de « Ce que dit la bouche d’ombre » de Victor Hugo. Ce texte intrigue les élèves et ils prennent la décision d’invoquer les esprits. Chez Boule, le samedi soir, c’est la fête. Tout le monde profite de l’absence du père de Boule. Ce dernier débarque pourtant. Lou a l’idée géniale de lui dire que la soirée lui est dédiée. Il le croit et organise un sprint russe… La scénariste Carole Martinez et la dessinatrice Maud Begon réalisent le premier tome d’une histoire étonnante dont le titre s’inspire d’un poème des « Contemplations » de Victor Hugo. Le récit commence dans les années 80 avec Lou, une surprenante jeune fille. Elle en vient petit à petit à entrer dans le monde ésotérique de l’univers des esprits. C’est comme si elle avait vécu plusieurs vies. Elle a le don de communiquer avec les morts. Martinez (Prix Goncourt des Lycéens 2011 pour « Du domaine des Murmures ») nous emmène dans le mysticisme. Graphiquement, Begon sert à merveille ce scénario mystique. Les personnages et les décors participent à l’ambiance. Les couleurs sont très réussies et la série devrait comprendre 4 tomes.

    Un épisode très réussi…

    Acheter :

    Laisser un commentaire