Capricorne T18 Zarkan

Les critiques BD, Non classé
  • Andreas
  • Le Lombard ©

  • Brent Parris est de retour en tant que Capricorne. Il est au volant d’une magnifique voiture jaune avec Astor. Astor voudrait savoir où était son maître pendant si longtemps. Capricorne explique qu’il a été touché par un homme aux mains tatouées. Il s’est trouvé piégé dans un univers étrange où il ne pouvait s’orienter. Puis, de salles en salles, il a découvert une lumière et le Passager. Le coupé jaune arrive à l’asile d’aliénés de New York. Gordon Drake est dans un état lamentable depuis longtemps. Mais, quand Capricorne lui parle, il se réveille. Il parle de Dahmaloch et de Xenon. Ce qu’il dit est incohérent. Sur son torse, un dragon vert éveille la mémoire de Capricorne. Il faut partir. Capricorne se souvient de Xenon dans ses rêves… D’emblée, cet album voit le retour de Brent Parris en tant que Capricorne. Andreas nous offre immédiatement des constructions recherchées. Il soigne le plan de chaque planche, de chaque cadre, de chaque détail. Le tout irradié par le coloriage savant d’Isa Cochet. Ce travail demande plus de savoir-faire que la BD traditionnelle, mais est passionnant pour le lecteur. Ici, les décors des laboratoires secrets montrent des machines ahurissantes. L’intrigue approche de sa conclusion. Très accessible, cet album n’est pas avare de mystère et de révélations.

    Un épisode palpitant…

    Acheter :

    Laisser un commentaire