Clair Obscur

Les critiques BD
  • Immonen
  • Vents d’Ouest ©

  • Dans une pièce se tient une femme, Illa Gardner. Rolf Hauptamnn, un officier du Reich, arrive avec des papiers. Rolf vient interroger Illa. Des œuvres d’art disparaissent du musée pour empêcher les allemands de s’en emparer. Illa est chargée de protéger ces œuvres. Rolf veut la pousser dans ses derniers retranchements. Illa s’adresse à lui comme si elle le connaissait. Puis Rolf lui demande où se trouve les statues et peintures qui ont disparus. Illa lui dit qu’elles sont ailleurs à cause des bombardements. L’officier ne parvient pas à avoir des réponses à ses questions. Le fait qu’il sort avec elle depuis quelques temps va-t-il jouer en sa faveur ? Le dessinateur canadien Stuart Immonen est un spécialiste des comics où il excelle. En dehors de ses séries pour Marvel, il a créé avec sa femme Kathryn, une scénariste, un comic nommé « Moving Pictures », renommé « Clair Obscur » en français. C’est un projet d’envergure qui propose l’interrogatoire de sa maîtresse par un officier SS pour des faits répréhensibles qu’elle aurait fait. En fait, il s’agit d’œuvres d’art, statues, peintures, dérobées aux allemands. Des flashbacks nous éclairent sur les mobiles et les actes de cette dernière. Les scènes s’imbriquent les unes dans les autres comme un puzzle pour nous tenir en haleine. Graphiquement, Immonen utilise un style épuré et linéaire qui ne déçoit pas. Les personnages et les décors font vrais.

    Un roman graphique qui vaut le détour…

    ?>