Communiqué de l’ACBD

Actualités

Alors que le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême ouvre ses portes cette semaine, l’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, déplore que certains collaborateurs de supports d’information, dont le suivi de l’univers de la bande dessinée est patent et reconnu, se voient refuser l’accréditation obligatoire pour travailler dans de bonnes conditions à Angoulême pendant le festival. Il est tout aussi regrettable que ces mêmes professionnels ne reçoivent pas les communiqués, invitations et autres informations ordinairement délivrés par le service de presse du FIBD.

L’ACBD appelle les organisateurs du FIBD à renoncer à toute discrimination dans sa communication, à garantir aux journalistes et collaborateurs de l’ensemble des supports de presse imprimés, numériques et audiovisuels qui souhaitent couvrir l’événement le libre accès au festival, et plus généralement à assurer la transparence et l’équité dans la délivrance des informations le concernant. Cette transparence et cette équité sont au coeur de la liberté de la presse.
Le bureau de l’ACBD

Jean-Christophe OGIER (France Info)
Antoine GUILLOT (France Culture)
Fabrice PIAULT (Livres Hebdo)
Gilles RATIER (L’Écho du Centre)
Laurent TURPIN (bdzoom.com)
Brieg F. HASLÉ (Carrefour savoirs)
Patrick GAUMER (Dictionnaire mondial de la BD Larousse)

?>