Croisade T8 Le dernier souffle

Les critiques BD
  • Xavier Dufaux
  • Le Lombard ©

  • On retrouve messire d’Aubois mort, victime des sarrasins venus de Hierus Halem. Le meurtre les désigne. De son côté, le terrible Guy de Lusignan viole l’épouse d’Aubois, Sybille de Flandres et lui annonce qu’il va l’épouser. Il espère que cela relancera la guerre entre chrétiens et musulmans. Le sultan en veut à Zalkan qui s’est lancé sur les traces de d’Aubois. Il le fait décapiter et tue le mufti d’Alkar afin de récupérer le miroir de vérité. La guerre s’annonce. Renaud de Chatillon essaie de retenir les chevaliers de Lusignan. Il envoie Syria porter secours à Gauthier, parti sur les traces du Qua’dj dans la cité des flagellants… Ce tome clôture le second cycle de Croisades. Cette saga se situe dans un Moyen-Age légendaire, où l’esprit du mal est commun aux deux religions. Les plus sages veulent le détruire, les plus désaxés veulent l’avoir pour faire dominer leur religion. Le scénario de Jean Dufaux est humaniste. Il rend égales les civilisations et évoque la bêtise et la soif de pouvoir. La sagesse et le pouvoir sont portés par des femmes et des hommes. Le travail de Philippe Xavier est remarquable depuis le début de la saga. Ses décors, servis par les couleurs chaudes de Jean-Jacques Chagnaud, sont superbes. Ses personnages sont attachants. Les atmosphères sont bien rendues où le fantastique est présent. Il signe des pages fantastiques.

    Acheter :

    Laisser un commentaire