Image du post 406

Dark Tome 1 la crypte écarlate

Les critiques BD
  • Max Mercier Seiter
  • Casterman ©

  • Quelque part, en Syrie, un expert du Louvre arrive dans des conditions climatiques très chaudes pour examiner la découverte d’une équipe d’archéologues. Il s’agit d’une tombe templière dans laquelle se trouve un sarcophage scellé de plomb dans lequel il va découvrir un squelette très acceptable avec sa cotte de maille, son écu noir , une pleine brassée de plume de paon mais surtout une chose incroyable : un avant bras griffu à 4 doigts !

    A Paris, Nicole Savart, la quarantaine triomphante, a rendez vous avec Toszek un antiquaire en bas de chez son oncle Charles car il veut se débarrasser de quelques vieux meubles. Mais arrivés dans l’appartement, une mauvaise surprise les attend ! Le vieux monsieur gît sur le tapis du salon, décapité ! Quelques jours plus tard, Nicole se rend à nouveau chez l’antiquaire et lui demande de la mettre en contact avec l’un de ses amis féru de sciences occultes. Elle lui explique que depuis plus d’un siècle, sa famille détient de façon illicite un objet et qu’il est le seul à avoir disparu du domicile de son oncle. Rendez vous est donc pris avec Arnaud Saint –Glaive à qui elle va raconter toute son histoire. Ce dernier décide de mener sa propre enquête. La Police quant à elle poursuit la sienne suite à un nouveau meurtre, celui d’un clochard amputé d’un bras. Y aurait-il un lien entre ces deux crimes ?

    Pendant ce temps, deux étudiants Frédéric Ménat et Matthieu Berthod cataphiles, y ont posé une caméra qui ces derniers jours a filmé une étrange silhouette qui se balade dans les galeries. Ils décident d’aller voir de plus près ce qui s’y passe. Frédéric y perdra la vie et une jambe … La Police après avoir écouté Matthieu, décide d’arrêter Toszek qui a un passé qui ne plaide pas en sa faveur.

    Et puis, il y a aussi Audrey, lycéenne et fille adoptive d’Arnaud Saint –Glaive dont le rôle dans cette histoire n’est pas encore très clair mais que toute cette agitation ne laisse pas indifférente.

    Tous ceux qui aiment le genre fantastique, les rituels occultes et autres mythes ne seront pas déçus ! La tension est palpable dès le début et l’angoisse ne cesse d’augmenter au fil des pages où rebondissements et révélations ne se comptent plus. Le dessinateur a réussi à créer une ambiance réellement suffocante grâce à l’emploi de couleurs sombres et au large éventail des noirs. La technique de la reproduction de photos rajoute une touche de réalisme et de peur à l’ensemble de cet album.

    A ne pas lire avant de se coucher, sous peine de faire des cauchemars ! 

    Acheter :

    Laisser un commentaire