D’encre et de sang T1

Les critiques BD
  • Renaud Gihef
  • Sandawe ©

  • 1944. Bruxelles. Katja Schneider, journaliste autrichienne, se joint à la rédaction du quotidien Le Soir, devenu un outil de propagande. Katja doit relancer les ventes du quotidien surnommé Le Soir volé par ses anciens lecteurs. La rumeur du débarquement des américains court en 1944. La fonction de Katja lui sert en fait de couverture pour agir dans la Résistance. Cette dernière la charge de trouver Léon Degrelle, fondateur de Rex et officier de la division SS Wallonie. Par ailleurs, les corps mutilés de femmes juives sont retrouvés… Voilà un polar historique qui démarre sur les chapeaux de roue. Le scénariste Gihef élabore une intrigue solide où il révèle la mission de Katja. Les faits historiques rendent l’histoire crédible. Cette fiction mélange thriller et récit de résistance. Le lecteur se demande comment le scénariste va conclure son diptyque avec la mission de Katja de retrouver le collaborateur Degrelle et l’énigme de ces juives retirées de Malines pour être tuées autrement en Belgique. Si Katja est interrogée dès le début par un SS, Gihef présente son récit sous forme de flash-back au suspense garanti. Le dessinateur Renaud nous offre des images classiques et lisibles. Il met en scène une héroïne sexy et propose une reconstitution historique solide. D’un trait élégant, il soigne décors et personnages.

    On attend la suite avec impatience….

    Acheter :

    Laisser un commentaire