Ellis T1 – Lady Crown

Les critiques BD
  • Latour & Griffo
  • Le Lombard ©

  • En 1882 sur l\’île Ellis Island va s\’ouvrir ce que l\’on va nommer « le seuil du nouveau monde ». Combien d\’immigrés y sont passés avec l\’espérance d\’en sortir par la bonne porte, celle du pays où tout est possible, les Etats-Unis.

    Pour certains, l\’affaire était vite réglée à coup de dollars. Pour d\’autres, ce n\’était que le début d\’une longue attente qui pouvait durer de 5 heures à plusieurs jours en cas d\’oubli…

    Imaginonsque pendant plus d\’un siècle, plusieurs millions d\’homme et de femmes ont eu toutes les espérances, tous les rêves et parfois le plus effroyable cauchemar, un retour simple à son pays d\’origine.

    Il se trouve que tous ces rêves sont restés sur l\’île et qu\’ils ont produit l\’imaginable: La teneur psychique prend forme réelle sous l\’action d\’ectoplasmes qui peuvent agir sur les hommes.

    A présent les immigrés ont laissés la place à une équipe secrète qui a pour but de détruire les ectoplasmes les plus dangereux.

    Dans ce 1er tome nous faisons surtout la connaissance de Deep O\’Neil qui se trouve être une nouvelle recrue Ellis Island. Nous découvrons avec lui l\’organisation de l\’organisation et les techniques utilisées.

    Ce n\’est pas une surprise, avec Griffo au dessin ce ne peut être qu\’une réussite. Son talent est au plus haut. Quand à Latour il réussit à rendre possible l\’inimaginable.

    C\’est un bon album qui normalement doit ouvrir la porte d\’une grande nouvelle série qui, de plus se trouve être dans une nouvelle collection « Portail » de l\’éditeur Le Lombard.

    Acheter :

    Laisser un commentaire