Couv_67512

Gene Vincent – une légende du Rock’n’roll

Les critiques BD
  • Rodolphe & Van Linthout
  • Dargaud ©

  • Quand on meurt, on n’est plus que des histoires dans la tête des autres.

    Cette phrase est de Jim Harrison est elle représente bien ce qui peut rester comme souvenirs de ceux qui ont marqués leurs temps. Gene Vincent fait partie de ceux que l’on ne peut oublier ou presque. Il fut une star du Rock’N’Roll. Pas une simple star comme d’autres, mais celui qui inspira les autres, celui qui sans vraiment inventer réussit à innover le genre. C’est un paradoxe comme celui de sa vie, courte mais remplie, avec un passage au hit des tops des ventes avec une chute au dernier des classements, quand ses disques étaient classés. Cet ouvrage hommage reprend l’histoire de Gene de sa montée à sa chute en enfer. L’enfer de la boisson. Jamais son public ne l’a oublié et même si il n’avait à la fin plus de maison de disque pour enregistrer, il continuait a être adulé par ses fans. Ses chansons comme Be Bop A Lula passe encore sur les ondes FM. Il est mort à l’age de 36 ans mais il paraissait en avoir 20 de plus. L’alcool l’a aidé à partir. Il était un grand, il aurait pu être le dieu du Rock. Mais ce n’était pas son destin, ou son désir… qui sait.

    Rodolphe au scénario a essayé de montrer sa vie sans vraiment réussir. Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais c’est un peu une mission impossible que de conter la vie d’un dieu du Rock en seulement 64 pages. Alors on passe un peu trop rapidement sur des détails qui ont leurs importances. Mais qu’importe. Si vous ne saviez rien de Gene, alors cette bd est faite pour vous, elle vous ouvre les portes de la musique qui a fait bouger la fin des années 50. Pour les autres, ils peuvent trouver du plaisir dans les dessins à l’aquarelle de Georges Van Linthout. Il prouve encore une fois que le travail et la qualité sont récompensés. Mais pour un ancien qui a fait ses classes dans les revues Spirou et Tintin, c’est normal. On arrive à ressentir à chaque page de l’émotion, la force de la musique, les joies, les colères, mais aussi la recherche de Gene vers un succès obtenu mais qu’il crut à tord avoir perdu. L’alcool l’avait rendu aveugle. Plus il était entouré d’amis plus il se sentait seul…

    Pour accompagner la lecture de cet album, vous pouvez vous passer en boucle les albums Bluejean Bop, Gene Vincent & the Blue Caps et bien d’autres encore.

    Une réussite pour une légende.

    Acheter :

    Laisser un commentaire