Hicksville comics

Les critiques BD
  • Horrocks
  • Casterman ©

  • Le journaliste Léonard Batts a décidé d’écrire la biographie de la nouvelle star des comics américains Dick Burger. Il part enquêter dans sa ville de naissance, Hicksville, au nord de la Nouvelle-Zélande. Dans ce patelin perdu au milieu de nulle-part, il va découvrir la capitale improbable et méconnue de la bande dessinée mondiale. A Hicksville en effet, chaque habitant est un spécialiste passionné de BD. Chaque librairie, bibliothèque renferment des trésors à faire pâlir n’importe quel collectionneur. Cependant, à l’évocation du nom de Dick Burger, Léonard Batts se heurte au mutisme le plus total. Quel lourd secret se cache dans le passé de la star ? Grâce à Casterman, on découvre enfin l’auteur néo-zélandais Dylan Horrocks. Son œuvre majeure nous parvient. C’est un hommage au 9ème art. Il évoque la bande dessinée franco-belge et les comics de super-héros. Le récit peut paraître décousu. Il livre son histoire avec des souvenirs personnels et des digressions. Hicksville est un comic-book atypique qui se digère au fur et à mesure. L’univers de Dylan Horrocks surprend et sort de l’ordinaire. Visuellement, l’artiste n’a pas encore atteint le niveau de Magic Pen. Mais, son trait est déjà très lisible. On trouve des pages inédites et des souvenirs. Ce qui compte, c’est qu’il est captivant.
    A lire d’urgence…

    ?>