Hitler T1 Les derniers jours

Les critiques BD

L’éditeur De Varly, spécialiste du patrimoine, propose la réédition de la série « Hitler » qui a mouvementé le monde de la politique à la fin des années 70. Le scénario est le suivant : Hitler n’est pas mort, suicidé dans son bunker, mais c’est un sosie  qui a pris sa place, tandis qu’Hitler prend la fuite. On ne vous explique pas la fin de cette série qui est composé de six tomes, mais elle est si extravagante qu’intéressante. 

Si aujourd’hui de nombreuses BD utilise l’individu, en 1978 il n’était pas concevable que « le monstre » puisse être un personnage de fiction. Georges Marchais, président des communistes en France, demanda officiellement l’interdiction de la vente de la série, ce qui sera refusé pour la vente en direct mais accepté pour la vente chez les marchands de journaux. Pourtant, la série ne met jamais en valeur les Nazis, bien au contraire. Le journaliste Delfeil de Ton, écrira  » Bravo Georges Marchais ! Après l’interdiction de cette bande dessinée humoristiques sur Hitler, le fascisme n’a plus qu’à bien se tenir ». Bref, beaucoup de mouvements et d’agitations pour pas grand chose. Toujours est-il que les exemplaires survivant de l’époque ont un prix de vente exagéré dépassant régulièrement les 100 euros. C’est donc toujours un plaisir de revoir des ouvrages à la disposition des lecteurs et des historiens pour un prix public raisonnable. 

Disponible chez tous les libraires et sur le site de l’association : http://www.bdtresorlivredumonde.com/home-de-varly/125-hitler-t1-les-derniers-jours.html

ISBN 9782375041222  – 19 euros

?>