Accueil • Critiques • BD : Les derniers jours de Stefan Zweig

Critiques de Bandes Dessinées

BD : Les derniers jours de Stefan Zweig  - Sorel Seksik , Casterman Share PARTAGER CET ARTICLE

Critique
Ecrivain, biographe, journaliste, dramaturge autrichien, Stefan Zweig quitte New York, en août 1941, avec sa seconde femme, Lotte, pour le Brésil. Sur le bateau, il est reconnu par certains de ses lecteurs qui voient en lui un visionnaire à propos des événements politiques allemands et des pratiques nazies. Zweig n’arrête pas d’écrire ignorant les événements mondains. Il entreprend la rédaction de ses mémoires (publiées après sa mort)… Les derniers jours de Stefan Zweig paraissent d’abord sous forme de roman écrit par Laurent Seksik. Il y avait largement matière pour une adaptation en bande dessinée. Seksik va diriger directement cette aventure avec le dessinateur Guillaume Sorel. Sur 90 pages, il va nous faire découvrir un homme fascinant, un humaniste à la conscience politique aigüe. Il a pris le parti de raconter les six derniers mois de la vie de Zweig. Les mois les plus difficiles. Les mois où l’écrivain doute. Le scénariste nous fait également comprendre qu’il perd l’espoir. Lentement, inexorablement, l’écrivain bascule vers le néant. L’avenir a donné tort à Zweig avec la victoire des grandes puissances. Il devait y avoir une faille dans l’esprit de Zweig. Cela n’empêche pas de lire son œuvre qui, elle, est bien vivante. Graphiquement Sorel nous sort un grand récital. Il dessine des personnages plein de vie et des décors grandioses. Son trait incisif retrace les différents moments qui vont conduire au suicide. Une biographie édifiante et un constat d’échec…A découvrir !

Par Marc Bauloye
le 13/07/2012










Critiques aléatoires

BD / Livre : BDM Tresor de la bande dessinée 2009-2010 BD : Les voyages de Jhen - Bruges BD : L’Espion de Staline Le choix d’Ivana
Voir la suite

Critiques de livres

Livredumonde.fr

Thématiques