Accueil • Critiques • BD : Sherman T5 Les ruines. Berlin

Critiques de Bandes Dessinées

BD : Sherman T5 Les ruines. Berlin - Griffo Desberg, Le Lombard Share PARTAGER CET ARTICLE

Critique
Fin des années 40. Jay accepte le rendez de Klaus Dimitar, celui qui a participé à la mise au point de tous les détails de la solution finale. Les deux hommes ont une explication orageuse. Dimitar nie avoir tué Robert et détenir Jeannie. Il veut savoir ce qu’est devenu son or qui a disparu. Jay nie qu’il savait que ses usines fabriquaient du gaz. En 1941, Jeannie et son père partent pour l’Allemagne… Stephen Desberg au scénario, et Griffo au dessin, nous plongent en plein roman noir. Desberg va entraîner le lecteur dans le passé de Jay afin de découvrir pourquoi on lui en veut. Dialogues ciselés, densité scénaristique et progression parfaitement maîtrisée jalonnent le récit. Par des flashs back, Desberg mélange passé et présent. Pour le passé, Jay semble avoir connu une réussite indéniable comme homme d’affaires, mais il subsiste des zones de mystère. Avec cet opus, le voile se déchire. Jay était au courant pour les chambres à gaz même s’il ignorait que ses usines en fabriquaient. A son corps défendant, il a collaboré avec les nazis pour blanchir leur argent sale. Griffo restitue parfaitement toutes les époques, sans jamais se départir d’un dynamisme visuel et d’un sens de la narration qui met merveilleusement en valeur les émotions profondes qui se dégagent de l’intrigue. Un avant dernier épisode palpitant parce qu’il fournit enfin des réponses à une partie des questions. A découvrir absolument !

Par Marc Bauloye
le 18/08/2012










Critiques aléatoires

Mlle Oishi, 28 ans, célibataire Polka : Lobby or not lobby BD : W.E.S.T. T5 Henri Désiré Landru
Voir la suite

Critiques de livres

Livredumonde.fr

Thématiques