K – T1 – Big Bang Baby

Non classé
  • Crisse & Hicks & Ramos & Olea
  • Soleil ©

  • La première scène se déroule dans un futur lointain et tragique dans un endroit de la galaxie encore inconnu des hommes.
    Un bouleversement immense vient de naître à partir d’un paradoxe, une erreur du hasard qui a déjà produit la vie, mais qui cette fois ci vient de créer la fin de tout, une force qui avale en elle toute existence pour s’en repaître.
    Tout ce qui existe disparaît pour toujours dans les méandres de cette nouvelle force qui déclenche un big bang de la destruction.
    Plusieurs vaisseaux spatiaux ont eu le temps de s’enfuir de la planète terre avant que la force n’arrive dessus et détruise en quelques secondes la planète bleue avec tous ses habitants.
    Mais la panique prend rapidement l’amiral de la flotte quand il append que malgré le fait que les vaisseaux soient en hyperespace, la force arrive à les rejoindre.
    Seul le vaisseau K est doté d’une propulsion fracto-quantique qui peut lui permettre de s’échapper de la force. L’amiral donne donc l’ordre au vaisseau K de prendre la fuite sans se préoccuper du reste de la flotte.
    De plus, le K à une autre particularité, celle d’avoir à son bord des enfants qui vont avoir à faire un très difficile choix, celui de sauver ou non l’avenir de l’univers.

    Crisse au scénario et Humberto Ramos au dessin.
    Un duo de choc, il est donc normal d’avoir, venant d’eux, un album chaud tant dans l’histoire que dans des planches riches en couleurs.
    Avoir commencer une histoire par la fin programmée du monde, il fallait oser le faire. La fuite en avant, les rescapés vont devoir apprendre à survivre ensemble et faire preuve de courage face aux épouvantables événements.
    Pour finir, c’est un très bon et bel album.
    Mais il n’y a rien de surprenant, les auteurs sont loin d’être des novices de la chose.

    tous droits réservés Soleil – Crisse & Hicks & Ramos & Olea – © Mars 2006

    ?>