La Guerre des Sambre T7 Maxime et Constance 1 – La fiancée de ses nuits blanche

Les critiques BD
  • Boidin Yslaire
  • Glénat ©

  • Charlotte s’est occupée de Maxime comme de son fils. Mais, c’est son petit frère. Maxime montre des dispositions pour charmer les femmes. Charlotte décède trop jeune, laissant sa fille et Maxime seuls aux prises avec le Comte von Dantz. Ce dernier rosse et viole Maxime. Maxime fait payer à sa demi-sœur Josepha ces maltraitances en la punissant dans leurs jeux d’enfants. Il s’enfuit et se réfugie chez les Collée des Vignes, famille simple et gentille. Maxime confesse tout à l’abbé Jean Doisy… Cette saga d’Yslaire parle du personnage de Maxime-Augustin qui va se transformer sous les coups de son beau-père en monstre lui-même. Le récit est prenant. Le côté malsain et sordide de cette histoire gêne. Von Dantz est un monstre. Maxime un manipulateur. On reste plein d’horreur devant cette histoire. Le dessin de Marc-Antoine Boidin y est pour beaucoup. Ses couleurs participent à la violence et à la haine. Une réussite qui étonne. Yslaire soigne la psychologie de ses personnages. Mais, la saga n’est pas finie.

    Un épisode un peu glauque…

    ?>