La Guilde – T1 – Astraban

Non classé
  • Oscar Martin & Miroslav Dragan
  • Casterman ©

  • Astraban est un jeune étudiant de la prestigieuse Académie d’alchimie.
    Grâce à des potions de son cru il arrive ou plutôt essaye toutes sortes de choses : des médicaments, des monstres…
    Astraban, sortant d’une taverne, s’envole au secours d’une fille que des bandits essayent de tuer. Cette fille se trouve être la nièce du recteur de son Académie.
    Pour le malheur d’Astraban, les bandits n’ont pas apprécié son acte et vont jusqu\’à tuer tous les étudiants de son foyer pour le retrouver. Après une fuite perdue, Astraban trouve refuge dans le bureau du recteur, qui lui propose de mettre en scène sa propre mort afin de lui sauver la vie.
    Astraban accepte, joue sa mort dans une rue de la ville, et ensuite assiste discrètement à son propre enterrement avec ses parents qui ne le reconnaissent pas. Mais la rage et la colère contre les bandits grandissent quand il apprend que sa famille vient d’être tuée par les bandits.
    Mais la vérité est bien ailleurs, et Astraban, sans le savoir, devient la marionnette du recteur.

    Le dessin a un style que l’on peut comparer avec le monde de Walt Disney. Les personnages sont des animaux comme chiens ou rats, ce qui permet des expressions impossibles avec des visages humains.
    L’histoire peut se passer dans une époque apparente au moyen age, mais avec la force de l’alchimie qui remplace la sorcellerie.
    De plus, le fait de ne pas mettre tout le monde complètement bon ou mauvais donne à l’intrigue de l’histoire une force, car on se demande si tous, a part Astrabon, ne sont pas foncièrement mauvais.
    Oui c’est un bon album qui contient une vraie histoire et qui devrait plaire à tout âge.

    tous droits réservés Casterman – – © février 2006

    ?>