La Main de Pangboche

Les critiques BD
  • Taymans
  • Paquet ©

  • Roxane Leduc travaille pour un spécialiste d’art asiatique qui commercialise en Europe les pièces qu’elle trouve sur place. Elle rencontre dans un hôtel de Katmandou monsieur Anderson qui évoque la Main de Pangboche, un ossement momifié retrouvé par des américains au Népal. Sa forme a persuadé des scientifiques qu’elle appartenait à un yéti. Les moines détenteurs de la relique ont refusé de s’en défaire pour qu’elle soit examinée à l’étranger. Mais, un doigt a été volé. Anderson explique que c’est un faux. Quand Roxane rentre à son hôtel, elle trouve dans sa chambre un curieux paquet… André Taymans nous offre un diptyque d’aventure au Népal, pays qu’il adore. Roxane Leduc mène ici une enquête en solo qui n’a rien à voir avec Caroline Baldwin. Taymans excelle dans la narration. Les situations et les dialogues sont modernes. Le graphisme classique est unique en son genre. Sa ligne claire s’est rôdée depuis longtemps vers la simplicité, la fluidité et la lisibilité. Pas de dialogues inutiles. Il s’inspire de Cosey, autre amoureux du Népal. Et, il utilise la couleur directe rendant ses planches plus chaleureuses. On sent la maîtrise de l’auteur dans les plus petits détails. Il nous offre ici un de ses meilleurs albums.
    A lire d’urgence…

    Acheter :

    Laisser un commentaire