La véritable histoire de Futuropolis

Les critiques BD
  • Florence Cestac
  • Dargaud ©

  • Il existe des personnes qui marquent leur époque au même titre que des livres marquent leurs temps.

    Futuropolis fut à la fois un lieu, un groupe de personnages divers et une marque.

    Le lieu fut la seule et unique librairie de Paris à se consacrer au monde de la bd à une époque où on ne plaisantait pas avec cette dernière qui n’était consacrée qu\’aux enfants, aux jeunes, selon les critères de la société. Gare à celui qui allait à l’école avec un illustré, s\’il se faisait prendre c’était la semaine en retenue.

    Le groupe de personnages c’était Florence Cestac, Etienne Robial, et d’autres… On ne va pas tous les citer, cela va encore faire des jaloux. Ce n’était qu’une bande de jeunes, pas feignants et adorant la bd sans toutefois tout lire ni tout connaître. C’est eux qui vont acheter la librairie Futuropolis et qui vont la développer. Quel plaisir que de rentrer chez eux, que de trésors possibles et des trouvailles imaginables. Et l’ambiance ! C’était tout sauf du commerce. L’endroit idéal pour rencontrer les auteurs du futurs.

    La marque, c’est toujours Futuropolis. De libraires, ils devinrent éditeurs. Mais pas n’importe quels éditeurs, pas celui de papa qui reste en terrain connu. Le monde de l’édition était nouveau pour la bande, alors ils se sont mis à faire du nouveau pour les lecteurs. Du petit au grand format, du simple album à celui de luxe, ils ont fait le tour de la création mais aussi de ce qu’il ne fallait pas faire. On ne pouvait pas s’ennuyer avec eux. Ils sont aller loin. Trop loin peut être. La presque faillite et l’obligation de vendre a gâché la fin de l’aventure mais pas celle de l’histoire.

    Ce livre, cette bd écrite et dessinée par Florence Cestac, nous chante avec allégresse et sans forfaiture la véritable histoire de Futuropolis. On y retrouve l’innocence de la jeunesse et la sincérité de la femme qui a eu le temps du recule. C’est rempli de petite anecdotes, de ces petits riens de tous les jours qui font que c’était important pour nous l’existence de cette librairie. On arrive à mieux comprendre ce qui s’est passé et aussi peut être à les excuser de n’avoir pas su continuer.

    Dans le microcosme du monde de la bd, tous ne parle que ce cet ouvrage. Même ceux qui par lassitude ne lisent pratiquement plus rien, même eux ont lu Futuropolis. Les références sont rares. Alors quand on nous en offre une, il faut savoir en profiter.

    Pour rendre un grand hommage à ceux qui ont ouvert le chemin de la bd en France et sur Paris allez vite acheter La véritable histoire de Futuropolis aux éditions Dargaud.

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire