Le Grand Mort T3 Blanche

Les critiques BD
  • Mallié Loisel Djian
  • Vents d’Ouest ©

  • Etudiante, Pauline fait la connaissance, à la campagne, d’Erwan, dépositaire d’un secret. Disciple de maître Cristo, il est chargé d’une mission dans un monde parallèle. Un univers où les jours comptent pour des années. Malgré elle, Pauline s’y trouve transportée avec lui. Quand ils arrivent au Grand Mort où doit se passer le rituel, Pauline passe son temps à vomir. Pendant qu’Erwan sert de trait d’union entre les deux mondes, Pauline revient dans son univers. A son réveil, Erwan constate qu’un hermaphrodite du petit peuple lui fait l’amour et que ses acolytes ont été empoisonnés… C’est une belle brochette de talents qui officie sur la série du Grand Mort. Jean-Blaise Djian s’est associé à Loisel lui-même pour le scénario. Sous forme de quête initiatique, le premier volume, passionnant, reprenait des éléments fantastiques avec des interconnexions entre deux mondes dépendants l’un de l’autre. Plus tard, dans un Paris en proie au chaos, les acteurs se cherchent sans se trouver… Cet opus permet enfin les retrouvailles. Mais, le scénario se centre sur Blanche, omniprésente, mystérieuse, inquiétante, aux pouvoirs maléfiques. Et, des explications sont données concernant cette maternité qui aurait débuté dans le monde du petit peuple. Le graphisme de Vincent Mallié sert à merveille le récit avec l’ambiance d’une ville en proie à tous les maux.
    Un épisode qui donne des réponses et nous plonge dans d’autres mystères…

    ?>