Le Grand mort T5 Panique

Les critiques BD
  • Mallié Loisel
  • Vents d\'Ouest

  • Erwan et Blanche sont en ville. C’est le chaos depuis le tremblement de terre. Des gens sont morts ou blessés. Blanche a faim. Ils vont à la boulangerie. Le curé demande de l’aide pour chercher les victimes. Ils arrivent à la boulangerie. Un enfant regarde la TV, fasciné par la catastrophe. Blanche mange des pains au chocolat. Erwan rejoint le curé. Soudain, il se rend compte que Blanche a disparu. Elle contemple un miroir et voit un autre visage sombre que le sien dans le reflet de la glace… Le Grand mort continue son chemin. Dans un contexte trouble, on suit le parcours d’Erwan et de Blanche au milieu des décombres du monde réel. Le mécanisme narratif se répète. On passe du monde que l’on connaît au monde imaginaire peuplé de créatures étranges. Habilement, l’album joue sur une série de parallèles entre le destin de Blanche et celui de Sombre. Le lien devient de plus en plus fort entre ces deux êtres aux pouvoirs étranges. Ils se voient entre les deux mondes. L’originalité est là. Les scènes ne se répètent pas. On est surpris ! On en apprend de plus en plus. Et, des révélations se font jour. Il faudra attendre un prochain tome pour avoir de plus amples détails. La lecture est fluide. Le dessinateur Vincent Mallié sert à merveille le scénario. Détails, trait de toute beauté créent ce monde à deux faces.
    On attend la suite avec impatience….

    ?>