Le Sang des lâches T1 La vengeance de Yama

Les critiques BD, Non classé
  • Delitte
  • Casterman ©

  • Angleterre, Yorkshire, 1663. Flanqué du fidèle sergent Andover, une fine lame au langage fleuri, Arthur J. Joyce Byron Pike, major de la police du roi en poste à York, débute une enquête qui s’annonce aussi difficile que sinistre : identifier les trois victimes dont on vient de retrouver les restes démembrés, et arrêter leurs assassins. Au même moment, son fils William découvre, dans le grenier du manoir familial, le journal vieux de vingt ans d’un certain James Eddington, qui relate son voyage aux Indes néerlandaises, dans l’île de Java-Batavia. Intrigué, le major découvre, à la lecture du document, qu’Eddington menait lui aussi une enquête mandatée par la couronne britannique, afin d’élucider les circonstances de la disparition de Sir Francis Edgard Mac Laury, un proche du souverain anglais mystérieusement massacré avec son équipage dans le sud de Java… Jean-Yves Delitte a choisi de relater une double enquête policière, premier volet d’un diptyque. On a affaire à deux enquêtes séparées de vingt années et décrites en alternance. On passe de l’une à l’autre au gré de l’humeur de l’auteur. On ne voit pas encore où l’auteur veut en venir. La reconstitution historique est parfaite. Les décors sont superbes mais les personnages manquent de dynamisme. Delitte ne laisse personne indifférent : on aime ou on déteste… L’histoire peine à démarrer et on se perd en conjectures.

    On espère que la suite sera plus passionnante…

    Un épisode bien terne…

    ?>