Le Tueur T13 Lignes de fuite

Les critiques BD
  • Jacamon Matz
  • Casterman ©

  • Mariano meurt, après avoir été poursuivi. Le Tueur cherche à s’en sortir. Epilogue d’une série monumentale. Matz et Jacamon ne se sont pas trompés. L’expédition musclée dans l’appartement des dealers s’est mal passée. Mariano s’est pris une balle perdue. Haywood et le Tueur décident d’aller voir son parrain pour lui apprendre la nouvelle. Celui-ci veut la peau de tous. Haywood et le Tueur déclinent. Haywood va rester à Cuba. Le tueur va retrouver sa femme et son fils. Il apprend que trois hommes sont arrivés dans la forêt. Les villageois ont eu leur peau… Après plus de quinze ans de bons et loyaux services, le Tueur range ses armes et s’en va. On est triste car cette série a su garder sa force narrative et sa puissante graphique durant 13 albums. Finies les tirades cyniques sur le monde et les hommes. Dans ce dernier moment intense, le Tueur nous sort encore des paroles lourdes de sens. Finies aussi les planches de Luc Jacamon avec son trait efficace et fluide. Il fallait bien terminer cette aventure un jour. Le Tueur n’est pas vraiment à la retraite. On attend son adaptation au cinéma par le réalisateur de Seven.

    Une conclusion qui emballe…

    ?>