L’effet Durian

Les critiques BD, Non classé
  • Saulne
  • Casterman ©

  • Deux jumelles naissent à Hong Kong de père inconnu. L’une d’entre elles, Jade, est venue au monde presque aveugle, avec des yeux entièrement blancs qui ne lui permettent qu’une vision extrêmement restreinte. Mais au fil du temps, pour compenser ce lourd handicap, l’enfant va développer un rapport au monde ludique, excentrique et provocateur, avec la complicité de sa sœur Sophie et de Philippe, un ami français de la famille qui va progressivement jouer auprès des jumelles un rôle de mentor, en lieu et place du père absent. Il initie notamment Jade au maniement de l’appareil photo numérique qui, par l’entremise de son viseur vidéo, lui offre un substitut de vision humaine. On suit dès lors le surprenant parcours de cette personnalité atypique et attachante. Saulne nous propose le récit d’une famille vivant en Chine. La mère est seule pour éduquer ses deux filles et un homme la soutient en devenant un père de substitution. Le personnage principal est Jade aux yeux blancs. Presque aveugle, elle va fasciner son entourage. Le début est riche en moments forts où l’on voit Jade accepter son handicap et être pleine d’énergie et de joie de vivre. Cependant, on reste sur sa faim à cause du découpage et des ellipses qui séparent les chapitres. Le graphisme très fin sert à merveille le scénario. Saulne emploie le gris comme si le lecteur voyait comme Jade. Le récit est dur à avaler comme le Durian, ce fruit exotique qui pue.*

     Pour ceux qui aiment les récits subtils sur les différences…

    ?>