Léonard & Salaï T1 Il Salaïno

Les critiques BD
  • Léonard & Salaï T1 Il Salaïno
  • Soleil ©

  • 1490. Florence. Un gamin des rues nommé Salaï va faire une rencontre qu’il n’oubliera jamais. Il se cache dans atelier de peintres pour y voler des pommes. On se saisit de lui. Les peintres lui en font voir de toutes les couleurs. Mais, le maître, Léonard de Vinci, apparaît. Pour ce qu’il a cassé, Léonard lui demande de venir œuvrer avec lui. Les années passent, et Salaï, modèle accompli du peintre, est aussi son amant… Cela fait des années que des scientifiques voudraient trouver le secret de la Joconde et de son sourire. Des travaux sérieux semblent prouver que Léonard de Vinci s’est inspiré de son amant pour peindre la Joconde. En effet, il semble que Léonard était homosexuel et amoureux de son modèle. Benjamin Lacombe (dessin et scénario) et Paul Echegoyen (couleurs et décors) ont réunis des documents qui tendent à prouver ce fait méconnu. Par ailleurs, ils nous montrent aussi les problèmes que le maître a connus en tant qu’artiste et ingénieur. Avec sensibilité, les auteurs esquissent l’image du peintre à la foi paternaliste et ayant de solides valeurs morales. Ce roman graphique s’illumine d’illustrations grandioses. Un remarquable travail à quatre mains s’approprie les œuvres du maître. Il mélange finesse et caricature. Les couleurs saisissantes semblent être celles des originaux. Le récit fourmille de qualités et on y retrouve un Léonard dans sa jeunesse.

    On attend avec impatience le volume 2…

    ?>