Les contrées sauvages T1

Les critiques BD
  • Taniguchi
  • Casterman ©

  • 1905. Etats Unis. L’écrivain Nagai Sôkichi souhaite rencontrer Geronimo. Il le retrouve. Ce dernier, qui a 76 ans, lui raconte ce qu’il a vécu. Ses combats et sa reddition. 1799. Un chasseur piste un ours et entend tirer pas loin de lui. Il retrouve l’endroit d’où viennent les coups de feu et sauve un homme attaqué par un ours. Il va le soigner avec sa femme et lui apprendre tout ce qu’il sait. Un homme dont la fille a besoin de l’organe d’un animal va le chasser dans une réserve protégée. Il se rend compte que c’est un robot. Sa fille va mourir… Jirô Taniguchi est édité par Casterman en deux tomes. La série s’appelle « Contrées sauvages » et regroupe de petites histoires, inédites chez nous. Ce volume offre des récits westerns où l’homme essaie de survivre dans un environnement hostile. D’autres mini-histoires proposent de voir l’homme en train de chasser pour survivre. Ce sont les premiers récits de Taniguchi en tant qu’indépendant. Son trait ressemble à celui d’aujourd’hui. Les décors sont importants et détaillés. Les intrigues sont bien développées comme les personnages. La nature est présente et préfigure son œuvre. On retrouve quelques belles pépites.
    Pour les inconditionnels…

    ?>