Les démons d’Alexia T4. Le syndrome de Salem

Les critiques BD
  • Ers- Dugomier
  • Dupuis ©

  • Mr Zünd cherche à vérifier la véracité du récit de Stoughton sur la catastrophe du 21 Décembre 1985. Stoughton, prêtre directeur du CRPS est plus que jamais déterminé à protéger l’humanité contre le retour des sorcières de Salem et s’est mis en tête d’avoir un fils avec Bérénice. D’autre part, il viole l’espace privé de Paolo Capaldi pour se rendre compte qu’il n’y a personne ! Il finit par comprendre que ce dernier est parti pour Yorthopia, le mythique pays des sciences occultes.

    Pendant ce temps, Harold, fils de Donald Pleston grand chimiste au talent inégalable et Mr Zünd ont une discussion. Harold lui apprend qu’Alexia est vivante, qu’elle est parvenue à entrer à Yorthopia en signant les deux livres, acte irrévocable qui fait qu’elle est maintenant une exorciste et une sorcière.

    Paolo Capaldi n’est pas un être humain, c’est un yotile et il déteste les sorcières surtout Alexia qui est donc en danger.

    Pourtant il va la nourrir ce qui va créer un lien particulier entre eux. Ils décident de s’allier contre le prêtre directeur ce qui fera Alexia la nouvelle directrice du CRPS.

    Quant à Gabriel, il finit par dévoiler son identité ….

     

    Une Bd à mi chemin entre thriller occulte et conte fantastique contemporain. C’est assez plaisant. Alexia est une jeune fille moderne, courageuse et obstinée, elle sait ce qu’elle veut et malgré ses peurs et ses doutes, elle n’abandonne pas ! Les dessins sont parfois un peu « gore », c’est pourquoi j’en déconseille la lecture aux moins de 12 ans.

    Un dossier de 16 pages, clair et complet, avec de nombreuses photos et illustrations, conçu par Boris Demaria en étroite collaboration avec le Professeur Olivier Grimonprez, nous aide à comprendre le contexte dans lequel cette série s’inscrit et nous apprend à reconnaître les allusions historiques cachées au gré des pages ainsi que les clins d’œil iconographiques.

    Acheter :

    Laisser un commentaire