Les Eternels – T 4 – le Puits des ténèbres

Non classé
  • Yann & Meynet
  • Dargaud ©

  • Il existe un joyau pas comme les autres, celui d’Abraham.
    C’est le diamant qui était présent sur le poignard qu’il avait sur lui pour offrir son fils à son Dieu.
    Lors de la fabuleuse guerre des 6 jours, une équipe de soldats qui eu vent de son existence et surtout de sa localisation au fond d’un puits au Tombeau des Patriarches. Mais une malédiction existe et cause le malheur à tous ceux qui se l’approprie.
    De Boers, chef des Eternels, a fait partie de cette équipe et c’est son frère qui vient de décéder qui avait gardé le diamant, et cela contre la demande du reste de l’équipe pour remettre ce diamant là où il fut trouvé afin de mettre un terme a la malédiction.
    Uma, l’héroïne de la série, part à Jérusalem à la recherche d’indices. Mais elle n’est pas la seule à vouloir retrouver le diamant, et tous les coups, même mortels sont permis.

    Je viens de finir la lecture de l’album.
    Cela fait mal. Mal au cœur et à l’esprit.
    Cet album des Eternels est lourd de sous-entendus et de questions sur notre civilisation dite moderne.
    Yann et Meynet y sont allés fort et avec raison et talent. Ils ont réussi à rendre émouvant le moment ou une palestinienne, avocate de profession, se fait exploser avec la bombe qu’elle porte sur elle dans un bus.
    Le moment où une Israélienne nationaliste explique qu’il est hors de question pour elle de vivre avec les Palestiniens, que c’est la guerre, qu’ils n’ont rien à faire sur la terre sacrée d’Israël et que s’ils veulent rester cela sera dessous, et que si les enfants fouillent les détritus pour manger c’est que c’est leur place. Je vous laisse découvrir la réaction d’Uma…
    La recherche du diamant d’Abraham n’est qu’une excuse. Les auteurs ont voulu nous entraîner dans un pays en proie à toutes les tensions.
    Sans donner raison aux extrémistes des deux parties, sans donner de solutions, ils ont réussi en quelques pages à faire ressortir la vérité présente de deux peuples que tout réunit et que la religion et la bêtise sépare.
    Un album humain, très fort, je sais, je me répète mais c’est sans aucun doute le meilleur album de la série.

    tous droits réservés Dargaud – – © Janvier 2006

    ?>