Les nouvelles aventures de Mic Mac Adam – T4 – L\’Amazone des ténèbres

Non classé
  • Luc Brunschwig & André Benn & Sylvain Runberg
  • Dargaud ©

  • Notre désormais célèbre écossais est invité avec d’autres journalistes français par l’état-major allemand en Alsace durant la première guerre mondiale.
    Ils assistent avec effroi à l’élimination complète d’une flotte de 5 avions français par un unique avion allemand, piloté par une femme, miss Vickie, une Lady anglaise, que Mic mac Adam recherchait.
    Mais la surprise ne s’arrête pas là, en effet, quelques moment après, la Lady commence dans ce que l’on peut qualifier de conférence de presse à expliquer que si elle prend le parti des allemands c’est que son pays et les autres ne sont plus capable de défendre les valeurs et le rang dans le monde que se doit d’avoir l’Europe.
    Seul Mic Mac Adam sait que ce n’est pas Vickie qui parle, mais l’ancien Dieu déchu des Kobbels qui a pris possession de son corps.
    Justement, les Kobbels qui sont restés sur leur île, commencent à avoir des problèmes à cause des Anglais qui leur intime l’ordre de les joindre sur les lignes du conflit.
    Mr Mac Adam, le père de notre héros écossais se refuse à pousser ses amis les kobbels à la guerre, mais ce n’est pas l’opinion de son fougueux de fils, Kilian qui n’a comme tort que son jeune age et les mauvais conseils des espionnes anglaises.

    Maintenant, nous en somme au tome 4, donc nous pouvons avoir suffisamment de recul pour faire un petit bilan de la reprise de la série.
    En effet, avant nous avions Desberg au scénario et il fut remplacé par Luc Brunschwig & Runberg. Même Benn pour l’occasion de la nouvelle série a changé de style de dessin. Pour tous les inconditionnels de Mic Mac Adam cela était suffisamment important pour surprendre voir pire faire peur. Qu’allait donc devenir notre héros écossais mi-détective mi-journaliste-écrivain ?
    Avec ce 4ème tome nous sommes en mesure de vous donner une conclusion : bien que différent dans le dessin que dans l’histoire, c’est une parfaite réussite.
    On retrouve exactement ce qui dans le passé nous a tant plu, à nous les anciens lecteurs du journal Spirou.
    Le dessin de Benn est différent ? Oui, mais il paraît qu’il faut évoluer, et en plus c’est une bonne chose, cette différence ne donne pas l’impression d’une suite mais au contraire d’une renaissance.
    Et le dessin de Benn aura toujours sa marque de fabrication.
    Avant, c’était le plus que célèbre Desberg qui était au scénario, cela donnait des suites de magnifiques histoires courtes ou longues où les monstres de toutes sortes, gentils ou méchants, peuplaient les pages. Avec Brunschwig & Runberg, c’est une vraie série, avec une histoire qui se développe sur plusieurs albums.
    Ils ont su inventer un nouveau monde, faire revivre les parents de Mic de manière correcte, chose absolument pas évidente, et installer une intrigue et une chasse au faux Dieu très bien établie et qui s’impose en toute logique dans la lecture.
    C’était avec une très grande impatience que j’attendais ce 4ème album. Et je ne suis absolument pas déçu. Je l’ai même relu 2 fois de suite, chose rare.
    Le pire, c\’est que vu l’intrique mise au point par les scénaristes, on ne voit toujours pas la fin et tant mieux. Sommes nous partis pour une série à deux chiffres ? On va devoir faire de la place sur nos étagères ?
    Seul bémol : qu’il faille attendre si longtemps entre deux albums !
    Quand on commence la lecture de Mic mac Adam on se retrouve rapidement en manque de lecture de la même qualité.
    Bravo aux auteurs.

    tous droits réservés Dargaud – Luc Brunschwig & André Benn & Sylvain Runberg – © Avril 2006

    ?>