Image du post 236

L\’espace d\’un soir

Les critiques BD
  • Brigitte Luciani & Colonel Moutarde
  • Delcourt ©

  • Le principe de cette Bd consiste à destructurer le sens de lecture et donc les codes établis, tout en semant un peu le doute chez le lecteur dépourvu de repères. L\’espace d\’un soir est une bd qui se lit dans tout le sens, sur laquelle on revient, une sorte de BD en direct où 4 histoires connectées seraient racontées en même temps, se mélangent, s\’entemellent, pour ne faire plus qu\’une seule et même histoire. Ce procédé plutôt nouveau, argument principal de cette chronique que l\’on aurait souhaité plus coquine, et finalement très sage, perturbe : en effet, au lieu de créer un nouvel interet, il dérange. Il dérange car il retire le plaisir de lecture qu\’une bande dessinée bien écrite et fluide apporte. Comme quand on revient deux pages avant dans un roman parce qu\’on a pas bien compris, on a l\’impression que l\’histoire n\’avance pas et c\’est au final très désagréable ç suivre parce que confus et peu confortable. L\’idée était donc une fausse bonne idée, mais un pari qu\’il fallait pourtant relevé.

    Car si c\’est compliqué à lire, j\’imagine qu\’à écrire, ca du être un casse tête sans nom. Pour celà, bravo à son auteur qui a du s\’arracher les cheveux plus d\’une fois. Si l\’écriture ets un tour de force, le dessin lui est sublime : Colonel Moutarde nous offre une Bd stylisée et classieuse, du haut de gamme, un plaisir pour les graphistes en herbe, dans un trait proche de celui d\’Arthur de Pins qui aurait eu un enfant avec Jean-Philippe Peyraud. C\’est sexy, c\’est glamour, et prometeur pour la suite d\’une carrière que l\’on espère pleine de beaux livres.

    L\’espace d\’un soir est un rendez vous manqué avec des airs de robe de soirée. A regarder avec les yeux pour le plaisir.

    Thomas de BD news

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire