Livre :Ric Hochet Reconnaissance de meurtres

Les critiques BD
  • Duchâteau & Tibet
  • Le Lombard ©

  • Pour narrer cette première enquête, j’ai choisi la forme romancée. En raison de mon extrême jeunesse, toute cette aventure m’a beaucoup marquée en son temps et je crois qu’elle a décidé de ma carrière future. Aux chapitres où s’exprime à la première personne, l’adolescent pédant et un peu naïf que j’étais alors, succèdent d’autres relations de faits auxquels je n’ai pas assisté réellement et que j’ai pu reconstruire grâce à la confession des coupables et des articles paru dans la presse autorisée par les Nazis. Ainsi s’exprime Ric Hochet en postface du roman que lui consacre André-Paul Duchâteau. Un livre en hommage au regretté Tibet. Page 11, Ric poursuit: A l’Athénée, où je fais mes études, les surnoms sont nombreux, concernant à la fois les élèves et les profs. Par dérision pour mes petits talents d’enquêteur, on m’appelle souvent Ric à la loupe ! Mais je suis surtout et avant tout le Français. J’ai perdu très tôt mon père et ma mère. Pour atterrir dans une oeuvre de charité située en France près de la frontière. Guerre. Occupation. Occultation. Ravitaillement. Bombardements. Tel est le quotidien du jeune Henri Hochet. Mais, c’est à l’Athénée, qu’il mène une véritable enquête policière à la poursuite d’un mystérieux criminel appelé Fantômas 2. Avec sa maîtrise habituelle, Duchâteau nous propose une énigme passionnante, la première que son héros va résoudre et qu\’il raconte lui-même.

    Un roman à se procurer d’urgence…

    Acheter :

    Laisser un commentaire