L’ombre d’Hiram

Les critiques BD

Didier Convard et Denis Falque nous proposent le premier album d’une nouvelle collection composé de quatre tomes ayant comme sujet l’épopée de la Franc-Maçonnerie. Avec l’Ombre D’Hiram il est proposé aux lecteurs de découvrir un des piliers de la création de la FM, la mort d’Hiram, le grand architecte du temple de Salomon. Hiram est considéré comme un maître fondamental de par ses nombreuses connaissances, mais aussi de par son attitude vers les autres. Même s’il n’en est pas le créateur il est celui qui a permis de mettre en place chez les hommes la fraternité et les trois niveaux de la FM qui sont l’apprenti, le compagnon et le maître. L’album aborde le meurtre d’Hiram sans dévoiler la suite qui fait partie des secrets des loges. Il s’agit d’un jeu bien difficile pour les auteurs, raconter et expliquer sans pour autant se défausser de la promesse du silence.  Mais même si l’ouvrage désire être sérieux on y retrouve quand même plusieurs situations qui le sont moins. Quand la reine de Saba s’éprend d’Hiram on sort un peu du contexte historique. Quand une pierre noire sert de fil conducteur pour les albums suivants, on rentre dans la symbolique qui ne peut être normalement comprise par un profane et pourtant cela fonctionne, car c’est là que joue la force du dessin qui est parfois plus forte que l’écriture. L’album contient donc plusieurs couches de lecture qui devrait ravir tout le monde et surtout qui ne devrait pas déplaire aux sœurs et frères.

?>