MahoRomatic T5

Les critiques BD
  • Bunjuro Nakayama et Bow Ditama
  • Editions Ki-oon

  • Mahoro et Suguru se battent contre des robots de l’organisation The keeper pour sauver la vie d’une cyborg en fuite, son nom N° 370. Une fois mise à l’abri, elle va se confier à nos héros et leur raconter son histoire. Etre humain crée artificiellement, elle a été utilisée comme machine dans la lutte des extraterrestres et Vesper mais n’ayant pas supporté l’opération de transformation en cyborg, elle est considérée comme une pièce ratée ! Inapte au combat, elle n’a pas d’avenir et son destin est de finir à la décharge.

    Suguru se pose de plus en plus de questions sur Saint, Vesper et The Keeper.

    Bien qu’il craigne le pire, Suguru décide d’héberger N°370 qu’il rebaptise du nom de Minawa. Cette dernière devient du coup la petite sœur de Mahoro et est scolarisée dans la même école que Suguru.

    Mahoro demande à M. Ryuga de prendre soin de Suguru si jamais il lui arrive quelque chose. De son côté, Slash lui dit qu’il sera toujours là pour elle et Suguru.

    Pendant que Mahoro, Suguru et Minawa fêtent Noël ensemble, Matthew veut voir Kanzaki pour l’envoyer en mission sur Terre.

    La nouvelle année arrive et c’est l’occasion de faire des vœux : Mahoro veut une grosse poitrine et Melle Shikijo mettre Suguru dans son lit.

    Bien malgré elles, Mahoro et Minawa se retrouvent à participer à la Fête de la Bagarre.

    Le professeur Mefrisse torture moralement Minawa pour qu’elle lui raconte tout ce qu’elle sait sur Mahoro mais cette dernière qui s’est attachée à Mahoro ne sait plus ce qu’elle doit faire.

    Un nouveau personnage fait son entrée dans la série : Minawa ! La pauvre va se retrouver au cœur d’un dilemme pas simple du tout : rester fidèle aux siens et trahir Mahoro ou rester fidèle à celle qui est comme une véritable sœur pour elle et l’aime comme peu l’on fait jusqu’à présent. La question reste entière jusqu’à la fin de ce tome. En tout cas, ce qui est sûr c’est qu’elles ont au moins un point commun : une durée de vie limitée dont la fin est proche …

    Ce magna se lit avec plaisir car il mélange le fantastique à l’univers des ados

    Acheter :

    Laisser un commentaire