Manga : Front Mission: Dog life & Dog style tome 1

Les critiques BD
  • Yasuo Otagaki & C.H.Line
  • Ki-oon ©

  • 2090. Ile d’Huffman, proche de Tokyo. L’OCU (super-continent formé par l’Océanie et l’Asie) et l’USN (continent comportant l’Amérique du Nord, du sud et centrale) se partage cette ile. L’enlisement est de taille et la tension est à son comble. Matsuda, jeune reporter est envoyé au cœur du conflit. Il est au début de l’histoire interrogé par la police et sert de narrateur pour nous lecteurs.
    Il est accompagné lors de son reportage par Kenichi Inuzuka, un photographe de grand talent et par Kurihara qui doit le former avant de rentrer sur le continent revoir sa fille.
    Malheureusement, l’USN attaque l’OCU en envoyant un missile en plein centre-ville. En guise de riposte l’OCU envoie des Wanzers (ce sont des soldats d’élites avec une armature de char, référence aux Panzers allemands). Matsuda et Kurihara fuient mais ne peuvent quitter l’ile. Ils se réfugient alors dans la drogue, le sexe et la violence pour oublier leur funeste présent. Pendant ce temps Inuzuka est sur le champ de bataille afin de photographier le conflit. Il est tout simplement heureux de couvrir cette guerre et prends surtout sa revanche sur la vie. Il a toujours été insignifiant aux yeux des autres et c’est grâce à ce trait de caractère qu’il n’est pas remarqué sur le champ de bataille. Kurihara et Matsuda parviennent à trouver un convoi pour quitter Huffman mais Kurihara meurt durant le transfert ce qui affectera Matsuda qui avait des projets d’avenir avec elle. Matsuda continuera en l’honneur de Kurihara avec l’aide des images d’Inuzuka, qui est dans le viseur des autorités étant donné qu’il montre la réalité des faits.

    La deuxième histoire nous montre le récit de Toshi et Masa, des petits loubards devenus les meilleurs pilotes de Wanzers du pays. Malgré le talent et l’adrénaline du combat, la peur du soldat est bien présente. L’histoire de Toshi sera bien tragique. Son Wanzer explosera et il sera gravement mutilé (bras et jambes amputés). Cela fait référence à l’homme-tronc, « le soldat-dieu », héros du roman La Chenille, d’Edogawa Ranpo.

    Un premier tome tout en puissance. Y.Otagaki adapte de main de maître le jeu vidéo Front Mission. Un premier volume chorale où quatre personnages se rencontrent et participent à cette guerre (à différents niveaux). Le scenario est bien ficelé : politique-médias-affrontements-sentiments, le lecteur en prend plein les yeux et cela rien que pour la présence d’Inuzuka et Toshi. L’un totalement oublié de la société qui peut se mouvoir sur un champ de bataille sans être remarqué ni prit pour une menace. Et son antagoniste, un « héros » du peuple qui en ce qui le concerne reviendra dans un bien triste état. Les deux peuvent incarner à première vue, une certaine folie. Pourtant dans une guerre menée par des fous, ils ne font preuve que d’adaptation.

    Une série en devenir où finalement la guerre nous est montrée telle qu’elle est : horrible, cruelle, sans concessions et jamais propre. Enfin, on peut noter le parallèle plus qu’important entre ce tome et la deuxième guerre mondiale. La censure du gouvernement envers les médias, le partage d’une ville (référence à Berlin après Guerre), les atrocités commises où encore les poches de résistance.
    Après Moonlight Mile, Otagaki continue d’éclabousser de son talent.

    ?>