Manga : Run Day Burst tome 1

Les critiques BD
  • Yuko Osada
  • Ki-oon ©

  • 3-2-1 Go ! C’est parti, le Run Day Burst est lancé !

    Le monde entier est en ébullition pour la plus grande course automobile existante. Tout le monde peut y participer, amateurs comme champions reconnus. Le but est simple, chaque appareil équipée de roues part du village de Canter et doit faire le tour du monde le plus vite possible. Une seule règle est en vigueur : Pas de règles !!! Non loin de Canter, vit Barrel, jeune prodige en mécanique du village. Son but est de devenir le numéro un de sa passion pour rendre hommage à son père décédé. A une heure du départ de la course, Trigger un pilote aussi talentueux que fou lui tombe radicalement et littéralement dessus. Il est poursuivit par la police pour avoir grillé un stop. Il a absolument besoin d’une voiture et d’un mécanicien. Tout s’accélère, Barrel accepte l’offre suivit par l’agent de police Cylinder qui veut protéger notre petit héros. Le trio déjanté s’embarque pour un départ sur les chapeaux de roues où tous les coups sont permit. Diverses péripéties leurs arrivent à cause du fait que Trigger décide d’aller toujours en ligne droite, peu importe l’obstacle. La bataille contre la moissonneuse-batteuse déchainée  est vraiment très drôle. La fin de ce tome laisse une ouverture intéressante puisque notre trio fait la rencontre de l’ex équipier de Trigger, qui l’est met en garde à son sujet.

    Ce premier tome nous laisse pantois car malgré un scénario assez maigre, le rythme est effréné. La vitesse va crescendo et atteint son sommet lors des affrontements motorisés. Le dessin est agréable et on prend plaisir à se détendre devant ce « road-manga » où la BD Nippone rencontre le jeu vidéo Street Racer. Enfin le point fort de cet opus reste ce trio où chacun à un rôle bien déterminé : Trigger qui comme son nom l’indique ( détente ou déclencheur) accumule catastrophe sur catastrophe qui sont réparé par notre héros-mécano au grand cœur, Barrel ( baril).Enfin, toujours en rapport avec les voitures, Cylinder ( cylindre) essaye à la fois de protéger Barrel tout en canalisant Trigger et cela nous donne droit des scènes hilarantes (Cylinder à la facheuse tendance à perdre ses vêtements) .

    Comme le dit Barrel, il faut croire en ses rêves, le sien est comme dans tout bon Shonen, lié à une quête : « Deviens le numéro un si tu veux être un homme » (C’est la phrase favorite de son super-héros télévisé !)

    Acheter :

    Laisser un commentaire