Martine n\’ira plus se faire voir chez les Grecs

Actualités

C\’était LE buzz de l\’automne 2007. Le générateur de fausses couvertures de la BD  Martine  a même un peu égayé les tristes journées de grève de dizaines de milliers d\’internautes. Mais à peine un mois après sa création, le  « Martine Cover Generator »  a dû être fermé par son auteur à la demande « amiable » de Casterman, qui édite la célèbre BD.

L\’éditeur craint en effet que les milliers de couvertures parodiques qui ont inondé le Web sèment le doute dans l\’esprit de son jeune lectorat. Il est vrai que l\’imagination débordante des internautes mettait souvent à mal la réputation de notre pauvre Martine, du gentillet Martine pète un câble aux plus trash Martine découvre Playboy , Martine n\’a visiblement pas de culotte ou Martine va se faire voir chez les Grecs .

Pourtant, grâce au « Generator », l\’héroïne de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier aura reçu un coup de pub inattendu. Le créateur du logiciel, dont le site a attiré presque un million de visiteurs en un mois, dit avoir reçu « plusieurs témoignages de personnes à qui le site avait donné envie de (re)lire Martine, ou de faire découvrir la série (l\’originale, évidemment) à leurs enfants » . Il affirme avoir été dépassé par le succès de son générateur, qu\’il avait développé pour rigoler entre amis. Il ne pensait donc pas nuire aux auteurs ou à l\’éditeur de Martine, d\’autant qu\’il n\’en a retiré aucun profit. C\’est pourquoi il a accepté de fermer son site de toute bonne grâce.

Mais en guise de dernier hommage, le développeur laisse derrière lui le développeur laisse derrière lui le code de son générateur, censé fonctionner avec n\’importe quelle couverture. Astérix et Boule & Bill n\’ont qu\’à bien se tenir…

?>