Murena T5 La Déesse Noire

Les critiques BD
  • Dufaux – Delaby
  • Dargaud ©

  • Nous voilà plongés dans l’histoire de Rome qui ne fut qu’une succession de complots, crimes et trahisons commis par les membres d’une seule et même famille dont la seule ambition était le pouvoir. A la suite de l’empoissonnement de son père Claude par sa mère Agrippine, Néron devient empereur.

    Printemps 62, il participe à la grande course de chars qui se déroule à Rome au Circus Maximus et contre toutes attentes, ce n’est pas lui le vainqueur mais une femme que personne ne connaît et qui disparaît dès la fin de la course.

    Néron accompagné d’un ami fidèle Tigellin et de Massam ancien gladiateur, partent à la recherche de cette inconnue. Leurs investigations les mènent sur la trace d’un certain Proctus qui travaille pour un haras près d’Ostie et qui dit avoir rencontré cette femme.

    Néron apprend que Balba, ancien gladiateur lui aussi, se cache derrière tout ça, sa principale motivation étant de venger la mort de Britannicus dont il pense l’empereur responsable.

    De son côté, l’ambitieuse Popée qui a pris la place d’Acté, ancienne prostituée, dans le coeur de Néron, excite sa jalousie en lui disant que cette dernière se console dans les bras d’un certain Lucius Murena.

    Néron ne le supportant pas, se rend à une soirée organisée par la fille du sénateur Sixtius où il sait y trouver les deux amants et leur annonce qu’il donne un époux à Acté, un certain Sardius Priscus Agricola, un centurion sans terre ni maison.

    Telles sont les grandes lignes de cette bd aux nombreux rebondissements et au graphisme digne des grands peintres classiques.

    Acheter :

    Laisser un commentaire