Namibia T5

Les critiques BD
  • Leo Rodolphe Marchal
  • Dargaud ©

  • Fin des années 40. Des fourmis géantes apparaissent et une secte prédit la fin de l’humanité. Les services secrets britanniques envoient Kathy Austin en Namibie où on a vu le Maréchal Göring. Elle est chargée de faire la lumière sur cette affaire. Robert McDonald lui explique que ces faits sont l’œuvre d’extraterrestres. Il a été chargé d’aider les humains. Kathy informe son oncle Sir Charles de la situation. Churchill et Staline vont unir leur force. Kathy retrouve Irmanius. Ils partent explorer les tréfonds d’une mine… Leo et Rodolphe sont les as du fantastique humaniste. Pour les accompagner dans cette nouvelle histoire dont le cycle prend fin, ils se sont associés à Bertrand Marchal. Le dessinateur ne fait pas du Leo. Il se montre à l’aise sur tous les terrains graphiques. Les perspectives dans la base, les batailles aériennes et les animaux sont dessinés avec aisance. On se passionne pour cette histoire romancée avec des références historiques. Même s’il y a quelques raccourcis scénaristiques, l’ensemble reste captivant. Ce cinquième tome se conclut en happy end et présage un troisième cycle. Les deux scénaristes sortent chez Delcourt Centaurus, une nouvelle saga fantastique dessinée par Janjetov.
    Une fin de cycle passionnante.

    ?>