NOW – T 1

Non classé
  • Park Sung Woo
  • Paquet ©

  • Dans un monde dominé par les maîtres des arts martiaux, un secret vient troubler l’ordre. Un guerrier du nom de L’Alkaid, massacra en un seul combat 100 maîtres d’arts martiaux. Son exploit et sa cruauté firent de lui et de sa technique une légende. L’Alkaid disparu avec son savoir.
    20 ans après, pourtant, des rumeurs puis des preuves attestèrent qu’un guerrier utilisait à nouveau la fameuse technique qui reçut le nom « des quatre invincibles ».
    Tous les guerriers du Murim se mirent alors à la recherche de ce guerrier pour lui prendre, de force si besoin, sa technique. En effet, celui qui la possède peut certainement se prévaloir devenir le maître des maîtres.
    La première scène se déroule dans les montagnes enneigées de la cascade du démon où personne n’est encore revenu vivant. C’est dans cet endroit que les guerriers espèrent trouver ce qu’ils recherchent. Et ils ont raison. Seulement plusieurs groupes se retrouvent au même moment au même endroit, et se suit des massacres où même des frères doivent s’entretuer au nom du pouvoir ou de l’argent.
    Ce qu’ils vont découvrir dépasse complètement ce qu’ils pouvaient s’attendre. Le fameux guerrier possédant la technique secrète n’est autre qu’un jeune homme de 16ans, Bi Ryu, qui avec difficultés parvint à dominer le grand secret.
    Mais le jeune homme ne va pas rester seul face aux guerriers avides de pouvoir. Une jeune fille, Yeon Ah Rin qui possède l’épée du serpent bleu va l’aider, ainsi que Yu Sae Ha un élève des arts martiaux qui est trahi par son frère, sans oublier Cho Ryong, une femme chatte, au comportement félin.

    Pour un premier tome on peut dire que c’est une parfaite réussite. Le dessin est fluide, compréhensible, on ne se mélange pas les pinceaux avec les personnages pourtant nombreux et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer avec les combats et les dialogues sans cesse en mouvements.
    Toute la mise en place de l’histoire est en ordre et peut maintenant laisser l’intrigue prendre du volume pour la suite.

    tous droits réservés Paquet – park Sung Woo – © Jullet 2006

    ?>