Image du post 368

Otogi Matsuri Tome 1

Les critiques BD
  • Inoue Jun’ya
  • Doki Doki

  • Miyakono est, en temps normal, une paisible ville de province. Mais depuis quelques jours, on y parle d’un double meurtre effroyable commis dans l’enceinte du sanctuaire Rokujô.

    C’est d’ailleurs là, que nous faisons la connaissance de Junko, Yosuke et Taichi qui comme tout le monde polémique sur ce fait divers. Tout d’un coup les deux premiers se disputent et

    Yosuke renverse malencontreusement un petit autel provoquant un gros flash lumineux.

    C’est avec terreur qu’il va finir par découvrir qu’une arme sacrée «  l’arc de Suzaku, le phénix rouge gardien du point cardinal sud » a pris possession de son bras gauche !

    Et il va se rendre compte aussi qu’il n’est pas le seul à être possédé ou à avoir des pouvoirs. En effet, au cours d’une discussion, Ezo Ryûchi, professeur d’histoire japonaise va lui confier qu’il est détenteur de « la lance de Seiryû, le dragon bleu ». Yomogi, la petite nouvelle à l’école, va elle aussi se décider à lui faire des confidences : elle a hérité du pouvoir de « Kenki » qui permet de percevoir toutes sortes de phénomènes paranormaux.

    Juste après cette révélation, ils vont être attaqués par une ribambelle de poupées et un énorme chat-araignée cannibale, sans doute le responsable du double meurtre ….

    D’autres attaques surprises suivront comme une invasion d’insectes qui pompent l’énergie vitale des humains qu’ils rencontrent sur leur passage ou encore l’apparition d’un œil géant.

    Mais Yosuke n’est pas au bout de ses peines : Ezo Ryûchi qui collectionne d’étranges plaquettes lui cache quelque chose.

    Le graphisme est clair : les gentils sont beaux et les méchants très moches ! Le scénario est bien déroulé. On attend la suite pour connaître la véritable mission de Yosuke.

    Acheter :

    Laisser un commentaire