Paci T3 Rwanda

Les critiques BD
  • Perriot
  • Dargaud ©

  • Paci a détruit pour 600.000 euros de drogue. Ce que n’a pas apprécié l’anglais, ni Ashram dont la maîtresse est captive. Paci s’est brûlé deux fois. Et, le voilà captif dans les bureaux de son patron. Tout semble perdu à moins que le destin ne lui offre une porte de sortie. Ce pourrait être Miguy dont Paci est amoureux. Miguy est dans un night-club. Ashram promet à Paci de ne rien lui faire si sa maîtresse est libérée. Paci accepte et demande à Miguy de rentrer chez eux. Elle ne peut pas immédiatement. Pacifique aurait aimé que tout se passe autrement. Il part chercher le colis escorté par Ashram. L’anglais sera de la partie. Tous armés et prêts à se déchirer… Peut-on couper avec le passé ? C’est la question que pose ce polar déjanté sur trois volets avec un personnage charismatique. Dans ce dernier opus, Paci fait tout pour échapper à son passé. Miguy, enceinte, lui offre une autre route. Il a déjà écarté une complice. Il a mis le feu à la drogue. Il a réglé le compte d’Ashram et de l’anglais. Reste les grains de sable. Faudra faire avec. Perriot nous offre un polar moderne gonflé à l’adrénaline avec des poursuites en voiture qu’aime ce black de Paci. Le dénouement est surprenant. La narration est construite sur l’image. Le trait est efficace et nerveux.
    Un final grandiose…

    ?>