Pandora Box – T7 – La colère

Non classé
  • Damour & Alcante
  • Dupuis ©

  • Des scientifiques dans un laboratoire de l’armée américaine font des expériences très dangereuses. L’une d’elle consiste à modifier génétiquement le virus de la variole.
    Le but est d’anticiper les modifications génétiques que les troupes terroristes pourraient mettre en œuvre afin de développer des remèdes contre ces nouvelles menaces. En clair, ils transforment un virus devenu inoffensif aux humains grâce aux vaccins en un virus mortel, et avec aucun traitement connu ou possible.
    Une des scientifiques travaillant sur ce projet se nomme Miss Gleam. Elle est célibataire et souffre d’un traumatisme dû à la mort de ses parents dans un accident de voiture. Elle rencontre par hasard ses voisins, un père qui s’occupe seul de son petit garçon Timothy qui souffre d’une déformation rarissime qui aurait dû l’empêcher de vivre. Et pourtant avec plusieurs opérations, l’amour du père et la volonté de Timothy de vivre, les années ont passé et avec elles l’espoir d’une longue vie.
    Le destin va brusquement basculer quand un commando va réussir à sortir du laboratoire des échantillons d’un nouveau virus capable de tuer des millions de personnes en quelques heures.

    Voici le 7ème tome de la série Pandora Box.
    La colère y est incarnée. La colère de ne pas avoir le destin que l’on veut, la colère provenant de l’injustice de la société qui produit des esclaves de la civilisation moderne.
    Le scénariste Alcante ne s’est pas trompé en jouant avec la peur que les recherches scientifiques ne débouchent sur l’inverse souhaité. En effet, rien n’interdit qu’un jour, un groupe terroriste n’arrive à voler des résultats d’expériences qui sont supposées sauver l’humanité et de s’en servir contre elle.
    Quand les gens n’ont plus rien à perdre ils n’ont plus ni repère, ni limite ! L’album est si bien réussi que l’on arrive à approuver sinon à comprendre celui qui par le simple geste de libérer un gaz dans les airs va condamner à mourir des millions d’être humains.
    Toute l’histoire est passionnante, et la fin est lourde d’émotion, de pleurs et de colère.
    Un bon, vraiment bon scénario avec au dessin Damour qui lui aussi à réussi à mettre de l’émotion dans les pages.

    tous droits réservés Dupuis – Damour & Alcante – © Mars 2006

    ?>