Pandora Box – T8 – L\’Espérance

Non classé
  • Pagot & Alcante
  • Dupuis ©

  • Et enfin le tome 8 de Pandora box qui clôture la série.
    Le sujet, le mot de fin, c’est l’espérance.
    La vie ou la survie, la naissance ou la renaissance, l’espoir ou l’espérance.
    On retrouve Adam, le clone du président américain du 1er tome, L’orgueil, 20 ans plus tard, il est devenu un adulte en manque de repère et de confiance en lui-même.
    Il reproche à son père d’avoir toujours une attitude étrange comme s’il voulait le cacher des autres pour d’obscures raisons. En effet, Adam ne connaît pas la vraie histoire de sa naissance et ne sait pas non plus qu’il fût adopté.
    Un journaliste, Jack, en quête de sensationnel va se mettre à faire une enquête suite aux révélations d’un homme que le manque d’argent pousse à parler. Il va réussir après de longues recherches à retrouver Adam dans une ville, en danger extrême d’inondation pouvant détruire toute la région.
    A ce moment là, la vie d\’Adam va basculer, mais c’est lui qui a le pouvoir de choisir son destin.

    Le scénariste, Alcante, des sept autres albums reprenant les 7 péchés capitaux, nous avait déjà prévenus « il n\’y a pas de révélation soudaine sur quelque chose que vous auriez manqué tout au long des 7 albums précédents, ça non ! Ce qui unifie les albums, c\’est donc bien le concept ».
    L’Espérance est donc bien un album à part comme les autres albums de la série.
    La seule chose qui peut être reliée c’est le personnage d’Adam, mais Alcante en aurait bien eu tort de s’en priver car cela a permis de construire un album soutenu par l’intrigue et de beaucoup d’actions.
    La volonté de donner la possibilité à Adam de choisir son destin, rester caché ou de devenir un objet de foire.
    La série se retrouve donc clôturée avec brio et un grand succès dû entre autre au talent de scénariste d’Alcante et des huit dessinateurs qui se sont succédés à chaque album.

    tous droits réservés Dupuis – pagot & Alcante -© Mars 2006

     

    ?>