Papyrus – T 29 – L’île de la reine morte

Les critiques BD
  • De Gieter
  • Dupuis ©

  • Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de lire un album de Papyrus. L’île de la reine morte, que je tiens en mains en ce moment, va vite me faire rattraper ce retard. Mais pourtant, à la fin de la lecture, je me retrouve avec une faim non assouvie. Papyrus et Théti-Chéri sont ensemble avec la binet-simon du pharaon. Mais un danger continue à courir et pour les protéger le pharaon les invite à se rendre sur le bateau royal, lieu où ils seront en parfaite sécurité. Papyrus et Théti-Chéri acceptent et se rendent dans la nuit au port pour embarquer discrètement sur un petit bateau qui va les emmener à destination. Seulement celui qui dirige le bateau n’est autre qu’un magicien qui veut venger la mort de son maître le Prince Southarna. Il fait couler le bateau et nos deux naufragés se retrouvent sur une île où vivent d’énormes serpents et une armée d’insectes.

    Je reviens sur mon sentiment. Je suis un peu déçu par le manque d’explications sur le monde des Égyptiens, comme il y en avait dans d’autre albums de la série. Par contre, à aucun moment on ne peut dire que l’on peut s’ennuyer à la lecture de l’Ile de la reine morte. Il se passe un événement à toutes les pages. J’espère juste qu’il ne s’agit pas d’un album bouche-trou par manque d’idées mais bien une continuité pour faire avancer la psychologie des héros.

    La réponse au prochain album.

    Acheter :

    Laisser un commentaire