Résistances T4 Le prix du sang et des larmes

Les critiques BD
  • Plumail Derrien
  • Le Lombard ©

  • Novembre 1944. Louis assiste à l’hommage fait à André en tant que résistant. Il sait que c’est lui qui l’a tué… Lyon, décembre 1942. Louis s’arrange pour pénétrer dans la prison où se trouve Sonia. Mais, c’est un piège et il est capturé par les allemands. Marseille. Décembre 1942. André retrouve un ami qui doit lui faire quitter la France. Alger. 1943. André assiste à une exécution et manifeste l’envie de repartir. Plus tard, en France. Le camion où se trouve prisonnier Louis, qui a été torturé, est attaqué par des résistants mené par André. Louis exécute de sang-froid trois soldats allemands. André l’informe que Sonia a été déportée dans un camp de la mort… Jean-Christophe Derrien et Claude Plumail achèvent leur grande fresque sur la Résistance ou plutôt sur les résistances… Derrien est de ces scénaristes qui savent reléguer leur sujet à l’arrière-plan pour mieux laisser les personnages se développer. Cet opus va plus loin que l’esquisse des contours d’un fragile triangle amoureux, sans doute plus lourd de conséquences pour ses protagonistes que tous les événements historiques réels qui en composent la toile de fond. Une approche à hauteur de personnage, qui trouve un véritable écho dans les cases de Plumail, capable de transmettre une émotion réelle à travers les froides lunettes d’André, les regards en coin de Louis et les beaux yeux de Sonia.

    Une conclusion passionnante d’une série qui devient un classique…

    ?>